L'Australie Occidentale (WA) est l'état australien le plus grand et le moins peuplé. C'est l'Australie comme on se l'imagine, les touristes en moins: des plages à perte de vue (sans méduse tueuse mais des requins blancs), le désert de l'Outback rouge rouge rouge, des gorges, des falaises, des villes fantômes qui ne vivent que des mines, des kangourous, un concentré étalé sur d'immenses étendues qui marche bien, juste pour notre plaisir. Et si après avoir lu ce qu'il suit vous n'êtes pas convaincus que c'est là qu'il faut aller quand on va en Australie, alors on peut plus rien pour vous....

SSC_1228

Aussitôt arrivés à Perth, on récupère notre van, pas de perte de temps. Le premier s'appelait Rubber Soul, celui-là s'appelle The Swinger. Nos plans changent et notre premier arrêt est Cervantes pour voir le Parc National du Pinnacles Desert. On arrive juste à temps au désert pour le coucher du soleil (on a de la chance il se couche à 21 heures ici) et on admire ces formations rocheuses faites de quartz qui se tiennent droites depuis quelques millions d'années. Les couleurs sont superbes passant du mauve au jaune au bleu, avec l'Océan Indien en toile de fond. L'eau y est d'ailleurs bonne, 25-26°et le vent souffle fort. C'est une destination bien connue des winsurfers mais pas des kite surfers apparemment.

SSC_1209

Le lendemain nous prenons la route pour Kalbarri. Et quelle route!!! La voilà enfin l'Australie comme on se l'imaginait: du sable rouge, parfois jaune, une eau bleue et quelques arbres verts pour faire du contraste. Pas un nuage à l'horizon, ça change du Territoire du Nord. Avant de se poser au camping, nous visitons les falaises du Parc National et les Gorges de la Murchison River. Ces dernières sont assez impressionantes mais c'est la température qui nous accable. Il est beau 18h, il fait 40°. Ca tape ici. Les falaises un peu plus tôt étaient plus fraîches avec un petit rappel de Normandie et d'Étretat mais en négatif. Le vert étant remplacé par du rouge, le gris du ciel et de la mer remplacé par du bleu. Avant de se coucher, on regarde l'horizon, l'océan indien, le soleil qui se couche, les couleurs, aaahhhhh, on est bien....

P1050984

Le lendemain on part pour Monkey Mia, la Péninsule de François Péron et toute la réserve classée au Patrimoine de l'Unesco de Shark Bay. Notre journée a été faite de routes sublimes, mais complètement différentes de celles que l'on peut voir en Europe, en particulier le tracé des routes. Une première ligne droite de 70 km, un tournant, et une ligne droite de 110 km. Il paraît même qu'entre Perth et Adelaide il existe une ligne droite de 150 km. Ensuite le nombre de véhicules. En fait on a croisé plus de kangourous morts sur le bas côté que de véhicules avec une pointe à 50 kangourous morts en 10 minutes! Bref la route est longue et on s'occupe comme on peut. Et tout ça laisse présager de la route de retour dans l'outback entre Tom Price et Perth; 1200 km et 3 stations essence... A Monkey Mia, les dauphins viennent tous les jours à 7h30, puis 9h, puis 10h. Bien orchestré, le spectacle se rapproche plus du cirque mais les bêtes restent attachantes. On apprend ansuite que 10% de la population mondiale de dugongs vit à Shark Bay. Mimi!!! Je vais pouvoir rentrer je crois!!! On met toutes les chances de notre côté et on part en bateau dans la réserve qui leur est dédiée. La croisière est sympa, juste à la voile, c'est bien, c'est calme jusqu'à.... ça y est!! le premier dugong, et il y en a plein en fait; 2, 3, 4. Des petits avec leur maman, Wouhou!!, la croisière terminée, on part à la péninsule de François Péron.

SSC_1219

Cette péninsule n'est accessible qu'en 4x4, et comme on en a un, autant en profiter. Au début c'est facile, après quand le sable est bien chaud et très profond, c'est plus dur et on a quelques fois des petites frayeurs. Mais bon, on arrive au bout de la péninsule et là........ Un des plus beaux paysages au Monde, et le superlatif tant moqué au cours de ce voyage en Australie n'est pas de trop. Une eau turquoise, un ciel bleu, des collines de roches et de sable rouge, une plage de sable blanc et fin. Un paysage martien avec un océan, l'Océan Indien. On reste un petit moment devant cette beauté, cette immensité. On se sent une fois de plus loin de tout, au bout du monde, seuls. Quel plaisir!! Sur le chemin du retour, nous croisons 2 Hongrois dont le 4x4 ne part plus. Le mari a laissé partir sa femme, sans eau, pour récupérer du réseau. Sauf que le réseau il est à 40 km de piste et le sable est très chaud! On les ramène donc à l'entrée du parc et on repart à l'intérieur pour camper, juste à temps pour le couche su soleil. On a même la chance de voir un bilby. Jusqu'à présent, la WA est extraordinaire et surprenante de beauté. C'est l'Australie de notre imaginaire.

P1050986


Après tant d'émerveillement pour Shark Bay, nous partons à Coral Bay. La route est plus longue et moins impressionnante. Les plages sont belles mais les plongées sont sans plus. Et oui on est devenu difficile. On voit quand même une raie taureau, quelques poissons chat et poisons crapaud originaux.

SSC_1246

On part reposés pour Tom Price, l'outback et le Parc National de Karijini. La route c'est 800 km dont la moitié sur des routes en terre et 4x4. Sur la route peu de voitures et à peine plus de camions qui sont en fait des trains de remorques, les road trains. Ils peuvent atteindre 53,50m. Nous avons fait près de 350 km sans voir un seul véhicule. On atteint Karijini le soir après un détour de 160 km pour faire de l'essence... Le Parc National de Karijini est fantastique et il est souvent dit que ce sont les plus belles gorges et les plus beaux paysages accidentés d'Australie. Les superlatifs ne mentiront pas une fois de plus. On commence par une première randonnée qui nous amène à Kermit's Pool. Après 30 minutes de marche, on se rend compte que nous ne sommes pas sur le bon chemin! Tant pis, c'était quand même chouette. Une heure plus tard, des passages dans l'eau jusqu'à mi-cuisse, des passages étroits, des mini-torrents, on arrive à la piscine. Les couleurs sont irréelles jouant avec le bleu, le rouge et le vert. Les photos parlent difficilement tant la différence de luminosité entre les endroits ensoleillés et non ensoleillés est importante. La 2è piscine est tout aussi belle, Handrail Pool qu'elle s'appelle, et pour cause, il faut s'accrocher à une barre de métal pour y descendre. Mais qu'est ce que c'est beau.

SSC_1250


Le lendemain c'est donc les 1200 km qu'on doit faire pour atteindre Perth avec interdiction formelle de rouler la nuit sous peine de voir un kangourou s'écraser sur son pare-brise. Les kangourous, wallabies, wallaroos et autres marsupiaux sont en effet des créatures nocturnes. On s'avance donc le plus possible la veille et on dort dans une station essence qui fait aussi pub. Difficile à croire qu'il y a un pub à 260 km et 150 km au nord de toute vie humaine... La route a beau être toujours pareil, rouge sur fond bleu, elle n'est pas monotone et c'est assez agréable de conduire. On arrive quand même bien éreintés à Fremantle, petite ville historique au sud de Perth. On la visite le lendemain et on a part pour la région viticole de Margaret River. C'est une région dont le caractère viticole a été créé dans les années 60. La région est très sympa et au cours du voyage, on visite la plus grande jetée en bois de l'Hémisphère Sud (je ne les oublie pas...) et on se rend compte que toute la côte ouest a été l'objet d'explorations françaises dirigées par le Capitaine Baudin au XIXè siècle à bord des navires Géographe et Naturaliste. Il a d'ailleurs laissé une bonne empreinte française avec des noms tels qu'Espérance, François Péron, Port-Géographe, Cape Leveque, Camembert (non celui là je déconne); tout comme l'avait fait La Pérouse sur la côte est à bord de la Boussole et l'Astrolabe. C'était la minute wikipedia (TM). A Margaret River on pose notre campervan et on se repose dans un bonne auberge du XIXè siècle et on mangera à la meilleure table de la ville.

SSC_1265


On passe nos derniers jours à Perth, chez Aurore et Jonathan, qu'on aura eu la chance de voir très souvent au gré de leur tournée. Et ça c'est cool. On a passé la meilleure nuit depuis qu'on a quitté Sydney chez eux et on en est reparti très reposé, près à la dernière ligne droite de Sydney avant de partir en Asie.

Bref, on le redit, l'Australie Occidentale, WA, ce sont les plus beaux paysages de notre voyage jusqu'à présent.

E-X-T-R-A-O-R-D-I-N-A-I-R-E !!!!!!!!!!!