Notre premier contact avec le Cambodge est plutôt bon. Le passage de frontières est bien plus simple que celle du Laos. Le deuxième est plutôt rude: la mafia cambodgienne a la mainmise sur ce passage de frontières et en particulier les trajets Laos-Cambodge. Ils ont le monopole et entassent les touristes dans des vieux minivans, parfois jusqu'à Siem Reap, c'est à dire 2 jours de trajet. Horrible... Avant tout ça on s'était dit qu'on s'arrêterait juste après la frontière et on a bien fait. On s'arrête donc à Kratie qui est une petite ville le long du Mékong, très sympathique, très calme et très accueillante. Les gens sont souriants et détendus, loin des clichés rapportés par les voyageurs croisés auparavant. La seule chose qui nous a choquer, c'est qu'on ne peut pas retirer des Riels, la monnaie locale, par contre on peut retirer des dollars US. C'est la première fois qu'on est dans un pays où les ATM ne donnent pas la monnaie locale, étrange... La visite du marché le lendemain matin est dense et remplie de gens, ce qui change bien du Laos. Le bus l'après-midi est sport avec 3 heures de piste (la moitié du trajet) et 2 heures d'embouteillage en arrivant à Phnom Penh. La capitale est électrique et ressemble en de nombreux points à Saigon plutôt qu'à Vientiane. Des motos, des motos, des tuktuks, des motos, quelques voitures (en fait des gros 4x4 Lexus), des motos. Le premier soir on mange italien, une pizza napolitaine, c'est bon et surtout ça change du riz.

Cambodia_518


Notre première journée de visite à Phnom Penh est dédiée au Palais Royal, la Pagode d'Argent et le Musée National. Le Palais est assez récent et renferme même un Pavillon Napoléon III. L'histoire récente du Cambodge fait que le précédent Roi a été destitué et restitué 3 ou 4 fois, je sais plus. Pendant les 3 ans de règne de Pol Pot et des Khmers Rouges, le Roi a même été assigné à résidence dans son Palais, à Phnom Penh, ville désertée pendant cette période. Le Musée est complet mais est rempli d'objets d'Angkor, on regrette de ne pas y être allé encore, on aurait compris plus de choses. Le 3è jour, nous visitons Tuol Sleng qui était une école mais qui est devenue sous Pol Pot la prison S-21. La torture dans cette prison a tué plus de 100 personnes par jour. Les lieux retracent très bien la brutalité des événements et certaines photos sont insoutenables. Après tout ça on rentre à l'hôtel se reposer, il fait quand même 40°. Le soir on va chez Pascale, Denis et leur fille Xiaodane, des amis de ma soeur, expatriés à Phnom Penh depuis plus d'un an. Le dernier jour, on visite sans trop de stress les marchés tout en couleur avec des marchands à peine plus stressants que les Laotiens. On sera restés finalement 5 jours à Phnom Penh et on aura bien absorbé l'atmosphère de cette capitale du sud-est asiatique bien acceuillante. On aura mangé dans des restos italien, libanais, français, indien, chez Pascale, que des bonnes choses.

Cambodia_561


On part finalement à Siem Reap en bateau via le Tonle Sap. Siem Reap veut dire "endroit où les Siamois se sont fait mettre à l'amende", pas littéralement non plus. La traversée est fantastique et parfois le lac ressemble plus à une mer intérieure qu'à un lac, on ne voit pas les bords. La traversée est aussi lisse, bien plus confortable que le bus.À Siem Reap on décide de faire comme Audrey et Damien, un peu de luxe. Hôtel avec piscine, douche et bain sur la terrasse, room service, etc. Cela fait du bien et nous repose bien après chaque visite d'Angkor. Dès que le jour commence à tomber, on part pour Angkor Vat pour admirer le coucher de soleil. On fait ça du haut de Phnom Bakeng. Et on n'est pas les seuls à avoir eu cette idée. Très loin de là. C'est quand même joli mais le plus joli ce sont les lumières d'Angkor Vat qui s'allument avec les gardes qui nous mettent à la porte en nous expliquant gentiment qu'il faut y aller maintenant. Le lendemain Soeurm, notre chauffeur de tuktuk nous amène sur le Grand Circuit. Angkor Vat est le plus grand des temples et est le symbole d'Angkor. Banteay Kdei et Ta Prohm sont des temples qui ressemblent à ce que l'on peut s'imaginer d'Angkor, d'immenses racines recouvrant les ruines des temples. Pre Rup, le Mebon Oriental, Ta Som, Neak Reap, Preah Khan sont d'autres temples. Angkor Thom avec la Terrasse du Roi Lépreux, le Baphuon, le Bayon et autres temples sont le dernier endroit de cette journée bien remplie, fantastique même si on n'est pas les seuls. On n'est pas non plus en bas de la Tour Effeil... La journée a aussi été très marrante grâce à Soeurm, un type vraiment marrant, qui m'a laissé entre autres conduire sont tuktuk, mettre sa veste officielle de taxi, très très marrant. Son adresse si vous allez à Angkor sot_angkor@yahoo.com.

P1000051


Le deuxième jour, on part à Banteay Srei, un Temple dédié à la femme et dont les sculptures sont d'une rare finesse. Ensuite 2 heures incroyables de tuktuk sur une piste complètement défoncée pour aller jusqu'à Beng Melenea, qu'est ce que c'était long... Mais ça en valait la peine. Le temple est incroyable, et là on est les seuls à avoir eu cette bonne idée. On a d'ailleurs récupéré Marie-Aimée qu'on avait laissée à la frontière. Le temple est en ruine et laissé en l'état. On a l'impression d'être des explorateurs découvrant un temple. C'est loin des routes habituelles mais c'est vraiment chouette. Notre guide nous fait passé par la petite porte, difficilement accessible et nous guide à travers ce dédale de ruines. Sur le chemin du retour, nous visitons les campagnes cambodgiennes qui fourmillent de mariages. Il faut se marier en effet avant la mousson pour avoir bonne prospérité. On visite aussi les ruines du groupe des Roluos qui sont les premiers temples construits à dans la région d'Angkor. Nous passons donc notre dernière soirée à Angkor avec Marie-Aimée, on achète quelques souvenirs, on profite une dernière fois de la piscine et hop au lit. Réveil 4h30, il ne faut surtout pas rater le lever du soleil sur Angkor Vat. On nous a même dit "attends si t'as pas vu le lever du soleil sur Angkor Vat, t'as rien vu". Bon bah Flo aura rien vu... Elle sera restée au lit. Il fait nuit noire à cette heure-ci, il fait même frais en tuktuk. En arrivant à Angkor Vat, on se croirait en teuf. Un cortège de phares qui se suivent avec comme musique "you buy coffee sir?". Ceci étant dit, le spectacle est grandiose malgré la présence de tous les touristes du Cambodge qui se sont tous donnés rendez-vous ce matin. Vraiment beau.

Cambodia_607


On part le matin même pour Bangkok, une journée de bus sans particularités, la douane est longue. On marche à travers une zone franche remplie d'hôtels "chics" et de casinos entre les 2 pays et on arrive à Bangkok en fin de journée après de longs embouteillages. On récupère quelques affaires laissées à la consigne, on en laisse d'autres et on part à Yangon au Myanmar le surlendemain.