De retour à Kolkata, pas grand chose, visite du Musée, internet et train de nuit pour aller à Gaya puis Bodhgaya en auto-rickshaw. Le train en Inde, c'est vraiment un truc marrant. Et les gares.... Il doit y avoir 100.000 personnes dans une gare indienne. Et la gare de Kolkata ne doit pas être la moins busy. J'ai pris une place dans la classe 3 A/C, c'est à dire qu'on est 6 dans un compartiment. Je le partage avec une famille en pèlerinage. Chouette. Arrivée à Gaya à 5 heures, tête dans le chou. Et visite le matin même du temple Mahabodi. C'est un temple érigé par l'Empereur Ashoka à l'endroit où le Bouddha a trouvé l'Illumination. Le lieu est magnifique et est inscrit au patrimoine de l'UNESCO.

SSC_0832

Peu de moines sont présents malheureusement, c'est la saison chaude et il fait trop chaud. Le tour du Temple est magique et le Banyan sacré où le Bouddha a médité 49 jours avant de donner son enseignement est une réelle invitation à la méditation. Je reste toute la matinée dans le Temple et visite les Monastères l'après-midi. La plupart des pays bouddhistes ont leur Monastère et c'est un plaisir de voir toutes les cultures bouddhiques en un seul endroit. Par contre il fait chaud, 45°C. Je rencontre ainsi des moines de tous les pays, surtout Tibet et Bhoutan. Le lendemain, je retourne au Temple tôt le matin et reste tranquillement toute la matinée jusqu'à mon départ pour Varanasi.

SSC_0812

Le train prends 4 heures et j'arrive chez mes amis Christian et Rita que j'avais rencontré au Bangladesh vers 19 heures après que mon malheureux auto-rickshaw ne rende l'âme. Le chauffeur a même poussé son rickshaw sur 100 mètres avant que je lui dise que je finirai à pieds. On passe chez le vendeur de bières gouvernemental et on passe la soirée a jouer à des jeux de société et à refaire le monde. Ces quelques jours à Varanasi sont bien partis. Le lendemain je visite seul Varanasi. Cette ville anciennement appelée Bénares est un des lieux les plus sacrés de l'Inde et beaucoup de personnes viennent pour mourir ici, d'autres amènent un parent pour la crémation. L'appartement de mes amis n'est pas très loin d'un ghat, je commence ma ballade à partir de là. Un ghat, ce sont des marches qui descendent au fleuve et il y en a tout le long de la ville qui est construite que d'un seul côté d'ailleurs. Probablement à cause des crues du Gange. Mes amis me disent d'ailleurs que le fleuve sacré a énormément diminué depuis qu'ils sont partis. Bénares est remplie de Babas, ces ermites à l'énorme barbe qui fume des spliffs toute la journée. Il y a même des vendeurs gouvernementaux de bhang comme ils appellent ça, puisque c'est sacré d'une certaine façon.... Bref, je me promène toute la journée le long des ghats. Un des plus impressionnants est le Ghat funéraire où les crémations ont lieu. Dans mon imaginaire, j'imaginais des cortèges aquatiques et des crémations sur l'eau. En fait plusieurs crémations ont lieu en même temps et les linceuls recouvrant les défunts brûlent rapidement et les extrémités se dévoilent, assez troublant. Il n'y a rien de particulièrement solennel et beaucoup de gens, locaux et touristes, assistent aux crémations. Le soir j'assiste à la cérémonie de l'Arti qui vénère tous les Dieux du fleuve sacré et je rentre à la maison; demain nous partons pour Sarnath, ville où le Bouddha a donné son Premier Enseignement. Le lieu est plutôt calme et on ne voit pas le défilé des robes safran, ocre, orange, rose et blanche des moines et nonnes que l'on avait pu voir à Boddhgaya.

SSC_0835

On finit par rentrer sur Bénares pour faire la croisière touristique sur le Gange du Ghat crématoire à Shivala Ghat où vivent Christian et Rita. On arrive juste à temps pour profiter du coucher du soleil et de l'atmosphère. Le batelier est tellement sympa que nous lui donnons rendez-vous le lendemain, à 4h30, pour voir le lever du soleil. Un peu à la bourre, on arrive à 5h et le soleil n'est pas encore levé. C'est le meilleur moment pour voir les Hindus rendrent hommage au fleuve dieu Ganga et offrirent les pujas. C'est rempli de monde sur les ghats, et rempli de touristes sur les bateaux. C'est vraiment impressionant cette ferveur. L'après-midi je visite la ville avec Christian qui connaît bien les lieux. Il me montre les coins et recoins de la ville. Le soir c'est resto chic dans lequel on sert du vin. Le lendemain on se repose, beaucoup de discussions intéressantes et on visite à nouveau la ville mais la chaleur est de trop... Le soir ils invitent des amis et je participe ainsi à la vie expatriée à Bénares. Un peu de confort, une maison avec des aliments comme chez soi, ça fait du bien.

SSC_0847

Après le dîner, direction la gare. Mon train est prévu pour 23h15. Il arrive un peu avant 3h. Epuisé je trouve mon compartiment et ma couchette bien évidemment prise. Je réveille le type qui accepte de se déplacer mais non sans faire causette... Une heure plus tard, je m'endors et 2 heures plus tard les enfant commencent à crier et jouer, etc. Une bonne nuit de sommeil en somme. J'arrive à Gorakhpur à 11h et chope un bus rapidement un bus pour la frontière que j'atteins à 16h. Une petite heure de démarches plus tard et me voilà au Népal, dans le bus pour Lumbini, lieu de naissance du Bouddha. Demain c'est son anniversaire en plus.